Autoproclamé « antinataliste », Raphael Samuel assimile le fait de mettre au monde des enfants à un kidnapping et à de l’esclavage. Bien qu’il ait de très bonnes relations avec